Le symbole de la démotivation à la française.

 

 

 

 


 drap 2 La France du nouveau monde.

Contexte : le socialisme m'as tué.     
 
 

* Lettre à transmettre au futur Président. ( A partager avant élections )

 

Monsieur le futur Président bonjour.  

Je m'appelle V S, j'ai 36 ans, je suis célibataire et sans enfants. Je suis né de parents peu  fortunés, j'ai démarré ma carrière de rien et malgré un dur et consciencieux labeur je suis toujours pauvre. D'où le fait que je n'ai pas de famille par conscience peut être. Monsieur le président, je voudrais vous dire que je meurs du socialisme et que la France me suivra dans cette mort à petits feux si nous y persistons.

Pour comprendre cette mortelle blessure, revenons dans le temps.

A la fin du 20 ème siècle, j'ai voulu m'émanciper de mes parents à l'âge de 19 ans en travaillant ! Je pensais que ce serait bénéfique pour moi et que l'avenir serait à portée de mes mains. Le problème c'est que j'ai vite déchanté. Aujourd'hui je suis totalement désenchanté.

​A peine je commençais ma carrière dans l'espoir d'économies, qu'on me prenait déjà pour une banque en me privant au passage d'espoirs... En effet, ce socialisme " indignant " m'invitait sans autres formes de procès à cotiser d'emblée pour une multitude de choses. Pour la retraite, pour la santé, pour le chômage, pour la sécu, entre autres obligations ne me concernant pas directement dans mes espoirs de jeunesse et dont je me fous éperduement puisque toutes ces choses m' handicapent au lieu de m'aider. Etonnement sans compassion politique générale, j'étais spolié de mes économies et donc de mon avenir dans l'immédiat. J'imagine donc très mal le futur sans rien. Economies que j'aurais dû pourtant réaliser et faire fructifier durant mes années de santé pour un quelconque projet.

Vous aurez donc compris qu'au lieu de m'encourager, ce socialisme trompeur m'a déjà fatigué, écoeuré d'une façon magistrale et que je ne désire plus servir la France, moi qui suis pourtant un lion. Il m'a privé de mes jambes faisant de moi un cul de jatte ou être de peu d'intérêts quand je ne demandais qu'à avancer ! Il héritera donc d'un pigeon de moins et d'un nouveau boulet en espérant que tout puisse enfin s'écrouler, afin d'éveiller les consciences et que de nombreux autres me suivent. Ecoutez moi Monsieur le futur Président. Le socialisme m'a tué, en me tuant il va aussi tuer la France qui désire pourtant créer, rénover, faire tourner la machine.

 

 Pour vous prouver ce que j'avance, voici un calcul qui vous parlera et que je suis certainement le seul à avoir fait jusqu'à présent.

 

En effet, pour un salaire de 1211 euros net, le socialisme me prive de 858 euros par mois ( hors congés payés ).  

 
Sur l'année je perds donc 10 308 euros d'économies.
 
Sur 10 ans j'en perds 103 080.

Et sur 45 ans ( futur nombre d'années obligatoires avant retraite ) j'en perds 463 860.

Enfin, si je ne suis pas un bon homme d'affaire, s'ajouteront les 289 000 euros d'une épargne à 2% sur 45 ans dont le socialisme me prive. Voir simulateur ici : SIMULATEUR  

Bien entendu je ne compterez pas ici les intérêts dûs aux banques pour un quelconque crédit que je me vois obligé de mendier faute d'économies suffisantes. Et comme ceux là me rient au nez de mes pauvres deniers, alors je compterais l'ensemble  des loyers que je suis obligé de payer. Soit un minimum de 144 000 euros venant des 400 euros de loyer mensuel pendant 30 ans ( 45 - 15 ans le temps d'économiser pour acheter ).

 

Vous comprendrez donc  monsieur le futur Président, que je ne désire pas du socialisme, celui ci me privant d'un minimum de 900 000 euros d'économies brutes ( qui  ne comprennent donc pas mon salaire actuel ni les ridicules économies que j'ai depuis l'ère socialiste ) que j'aurais pu réaliser à mes 65 ans et dont j'aimerais disposer. Au lieu de celà il me faudrait aujourd'hui 375 ans à raison de 200 euros d'économies par mois pour les réaliser. Ce qui est un scandale ! Pour finir, 900 000 euros n'est peut être pas énorme pour vous qui les gagnez entre 5 ou 6 ans et pouvez les économiser en 10 ans en faisant quelques efforts que je fais moi même tous les jours sans excès à ma table. Mais pour moi c'est important puisqu' il s'agit de l'équivalent de 62 ans et demi de travail au salaire actuel et représente à mes yeux largement de quoi me payer une maison, une entreprise et tout le reste. Conclusion : Le socialisme n'aide pas ni n'encourage les pauvres à avancer. Il aide simplement à ce que les injustices se maintiennent en croissance par démotivation. 

 
Monsieur le futur Président je vous en conjure ! Aidez moi à sortir de cette religion d'obligations me privant sans cesse de libertés et de multiples ressources. Permettez moi au moins à mon niveau de m'émanciper comme je l'espérais en quittant mon parental foyer. Voici mon choix que j'aimerais que l'on respecte, même si les autres sont les adorateurs incontestés du socialisme. Ceux là ont droit d'y croire et de ce l'appliquer, mais cette fois sans moi puisque je ne suis ni socialiste, ni Jéhovah ni je sais pas quoi.
 
 
V S.
 
 
* Merci de soutenir cette page avec les icônes ci dessous. Plus elle sera soutenue et partagée à l'aide de multiples supports et plus les politiciens prendront en compte cette demande. S'ils s'en fichaient alors je me présenterais pour libérer. Adresse lien de ce site pour un éventuel partage par mail : www.libere-moi.fr